Nombre d'affaires
Voir la liste
Type d'affaire
Voir toutes les Analyses

Juan Pablo Cárdenas Mejía

tutorial video tutorial video Découvrez the Directory of Arbitrators en 3 minutes

Arbitre international

Nationalité: Colombienne

Infos

Juan Pablo Cárdenas Mejía a siégé en tant qu'arbitre dans 8 affaires internationales (6 Arbitrage commercial, 2 Investisseur-État). Parmi ces affaires, 5 sont en cours et 0 est en cours d’annulation.

Parmi ces affaires, nous comptons 0 décision d’annulation. Il a fait l'objet de 0 demande de récusation. Il a rendu 0 opinion dissidente/individuelle.

Les algorithmes de Jus Mundi ont détecté 16 praticiens d’arbitrage international qui ont travaillé dans le(s) même(s) cabinet(s) d’avocats et/ou ont agi en tant qu’arbitre, conseil ou secrétaire pour les mêmes affaires que Juan Pablo Cárdenas Mejía.

Expériences

Langages: Anglais, Français, Espagnol

Bejarano Cárdenas y Ospina, Bogota, Colombia
1994 - Actuel · 26 ans

Derniers documents


Parcourez le(s) 11 available documents

Statistiques



Pas de données

Liste des affaires (8)

Date Affaire Type d'affaire Statut de l'affaire Rôle
2018 Arbitrage commercial Nommé par le défendeur
2018 Arbitrage commercial Président
2017 Investisseur-État Désigné par l'investisseur
2017 Arbitrage commercial Président
2017 Arbitrage commercial Président
2013 Arbitrage commercial Co-Arbitre
2013 Investisseur-État Désigné par l'Etat
2001 Arbitrage commercial Président

Les analyses présentées ici sont basées sur les informations collectées par Jus Mundi et accessibles dans sa base de données unique au monde sur le droit international et l'arbitrage. Les informations sur lesquelles Jus Mundi se fonde ne sont en aucun cas exhaustives et ne présument en aucune façon des autres activités de cet arbitre.
Pour toute question relative à la publication d'une décision, d'un prix ou d'un document, écrivez-nous à contact@jusmundi.com.

Informations extraites des 11 documents de Juan Pablo Cárdenas Mejía référencés sur Jus Mundi.


Envoyer un document, signaler une erreur ou en savoir plus sur Jus Mundi.

Share